La Newsletter Manager Pro #002 est sortie !

Au programme aujourd'hui

  • ✍️ La Citation de la semaine
  • ❤️ Mes coups de coeur
  • 🗞 Revue de Presse
  • 🎙 Le podcast de la semaine
  • ⏱ Le Tip: Productivité

✍️ Citation de la semaine

❤️ Mes coups de coeur

📚 Livre - Lisez S'organiser pour réussir - édition Ado par David Allen. Dans cet ouvrage plus simple de lecture et en mise en place que ses précédents ouvrages, vous obtiendrez une première version d'un système d'organisation simple et pragmatique.

🎬 Vidéo - Une conférence sur l'Efficacité, L'Efficience et la Confiance en soi par Jérôme Hoarau remplie de tips intéressants y compris sur le leadership.

🗞 Revue de Presse

« Une stratégie n’est pas un Powerpoint pondu par un consultant ! »
PDG de l’entreprise norvégienne Noratel AS depuis 2020, Grégory Malherbe a enchaîné les postes de management et de direction générale...
Les échos

Combien de fois vous êtes vous rendus compte dans certaines grandes entreprises qu'on n'utilisait que des cabinets externes pour définir la stratégie de l'entreprise?

Le constat, j'ai pu le faire pour ma part déjà un paquet de fois. Quand ce n'est pas sur la stratégie de développement, c'est sur la stratégie produits ou la stratégie de sécurisation.

Pour autant quand on parle du développement stratégique d'une entreprise, il ne faut pas pour moi oublier 2 contributeurs forts:

  • les clients
  • les hommes et les femmes de l'entreprise

Le client aura bien entendu un impact fort sur la stratégie de l'entreprise, mais est ce que ce sont les cabinets externes qui les connaissent le mieux ou les statistiques ?

Par contre clairement les hommes et les femmes de l'entreprise doivent être, pour moi, impliqués dans la définition de la stratégie de l'entreprise.

Qui mieux que les gens qui vivent chaque jour au sein de l'entreprise pourraient donner son avis et surtout remonter les problèmes internes et externes à surmonter pour avancer ?

Je suis d'accord que les dirigeants auront leur mot à dire (soit dans la ligne directrice, soit dans la validation des remontées), mais l'écoute collaborative est primordiale, au risque de ne pas réussir à embarquer le collectif...

Je suis toujours étonné de ces visions d'entreprises où l'utilisation massive des cabinets externes est légion...

Et toi ? As tu un avis?